Pages en or

Lire, ecrire, laissez parler vos sentiments.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Histoire   Mer 19 Nov - 1:38

Le soleil pénétra dans la caverne, illuminant le sol nervuré d'or.
Sylfia ouvrit un oeil. Comme d'habitude, elle avait mal dormie. des cauchemars, rien que ses souvenirs. L'âge, aurait pu-t-on dire. mais avec 2600 ans sous les écailles, elle n'était même pas à la moitié de sa vie.
Elle se redressa, sortie sur l'aplomb devant la caverne, et s'étira en baillant, ce qui lui arracha un grognement sourd.
Sa caverne était bien au-dessus de la cime des arbres. Un trône royal. Sylfia contempla la forêt d'émeraude, et étendant ses grandes ailes aussi noires que son corps, elle prit son envol.
Une légère brise caressait son visage en ce jour de printemps. Sylfia guettait, et tentait de sentir l'odeur d'une proie qui lui servirait de petit déjeuner.
Mais c'est une autre odeur qui vint à ses narines. Une odeur persistante et forte, qu'elle n'avait pas sentie depuis bien longtemps. Elle vola en piqué au-dessus de la zone à l'odeur persistante. Et elle le vit. Cet être courir sous le couvert des feuillages.
Près de là, droit devant l'intrus, une clairière.

L'être s'arrêta brusquement lorsqu'il vit un énorme animal se poser devant lui. Très grand, des écailles noires, des ailes de chauve-souris de la même couleur, une longue queue hérissée de piquants. Une gueule effrayante se pencha. Avec ses deux cornes, sa collerette sur laquelle dansaient des flammes noires, sa bouche aux dents acérées d'où sortait de la fumée, comme pour les narines, elle tétanisa l'être sur place.
Du moins ça en avait l'air.
Des flammes d'un noir d'encre apparurent sur tout le corps du dragon, témoignant sa colère.
Elle ouvrit la gueule, et une voix sourde et rauque s'adressa à l'être.
- Donnes-moi une bonne raison de ne pas te dévorer sur le champ.


Dernière édition par Marie D le Jeu 20 Nov - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asfalath

avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Jeu 20 Nov - 17:49

Condor cligna des yeux, il était allongé sur l'herbe fraiche arrosée de la pluie qui était tombée hier pendant la nuit. Une nuit de pleine lune.
Il dormait comme à son habitude sous les arbres du royaume des siens, mais il était seul. Son peuple avait mystérieusement disparut il y avait un peu plus de trois jours.
Il ne s'en inquiétait pas, les gens de son peuple venaient et partaient comme bon leur semblait. A quoi bon s'inquiéter?
Pourtant quelque chose ne lui semblait pas comme d'habitude. La forêt était plus sombre qu'à son habitude et une atmosphère des plus lugubre s'était installée. Il se redressa et regarda alentour... Personne, pas même le chant d'un oiseau.
-C'est bizarre, se dit-il à lui-même. Serait-ce en rapport avec le rêve que j'ai fais cette nuit?
Le rêve refaisait surface bride par bride. Une jeune demoiselle en détresse, un animal féroce et le sentiment de danger...
Le prénom de la créature lui revint en mémoire et il le prononça dans un murmure.
-Sylfia...
Il fallait qu'il s'écarte de son chemin le plus vite possible.


Dernière édition par asfalath le Lun 24 Nov - 23:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larentia

avatar

Féminin Nombre de messages : 160
Age : 35
Localisation : Sur mon petit nuage...
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Histoire   Sam 22 Nov - 19:33

L'air commençait à se faire rare dans ses poumons. Depuis combien de temps courrait-elle ainsi? Elle n'aurait pu le dire, elle se contentait de continuer, toujours, toujours, droit devant elle. Elle avait filé à une bonne vitesse, distançant sans problème ses poursuivants. Cependant, la peur lui tenaillait l'estomac. Impossible de s'arrêter avant d'être en sécurité relative. Elle, Niena, avait eu peur. Elle en avait oublié ce sentiment, oublié les sensations que cela représentait, oublié combien cela pouvait rendre fou et aveugle.

La forêt devint plus dense, le soleil semblait disparaitre derrière les feuillages massifs des arbres trop serrés. La terre était humide et froide.

La jeune fille faillit trébucher quand la bête se posa devant elle. Niena se figea instantanément. Pas de peur cependant, mais pour juger cette créature et ses intentions. Elle était à des lieues de lui faire peur, après ce qui s'était passé ce matin... Elle fut coupée dans ses pensées.

- Donnes-moi une bonne raison de ne pas te dévorer sur le champ, lui cracha l'être qui ressemblait à un dragon, bien que Niena n'en eu jamais vu de ses yeux.

La jeune fille essaya de stabiliser sa respiration, toujours sifflante de sa course effrénée. Elle regarda la bête dans les yeux, des yeux d'un bleu profond qui contrastaient étrangement avec l'aspect rude du reste du corps.

- Je ne sais pas où on se trouve, mais si ce sont tes terres, sache que j'en sortirai. Je fuyais... sa voix trembla un instant puis se raffermit... quelqu'un, et j'ai atterri ici par hasard. Elle reprit encore son souffle un instant. Je passe mon chemin, on se cherche pas d'emmerdes, et personne ne sera blessé!

Elle releva la tête, attendant de voir la réaction de l'autre. Cependant, elle se prépara mentalement à un éventuel combat. Ce genre de créature ne semblait ni clémente ni tendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.noshamsters.be
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Sam 22 Nov - 20:00

Quelqu'un. Alors tu n'es pas seule.
Sylfia examina la jeune fille. Elle se tenait droite, fière, malgré la peur au fond de ses yeux. Et ce n'était pas l'être noir qu'elle craignait, elle en avait la conviction.
Il y avait bien longtemps que Sylfia n'avait parlé à aucun être possédant son langage. Et cette enfant ne paraissant guère dangereuse. Mais prudence est mère de sûreté.
Malgré tout, si il y avait un être qui poursuivait la jeune fille, il lui faudrait bien, à Sylfia, choisir qui elle voudrait aider.
- Viens sous mon aile, nous allons l'attendre, ce quelqu'un. Et pendant ce temps, tu vas me dire ce qu'il te veux. Et pas d'entourloupes, rugit la dragonne, alors que l'être à deux pattes partait se réfugier près de l'imposant corps.
- Alors vous n'allez pas me tuer?
- Pas encore...
Inutile pour l'instant de lui dire que son espèce est infecte au palais, et que Sylfia y est allergique. Mais faire peur était son moyen de pression.
Elle se coucha, prenant bien soin de ne pas écraser l'enfant, la protégeant comme une mère le ferait, et lui redemanda qui était son poursuivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larentia

avatar

Féminin Nombre de messages : 160
Age : 35
Localisation : Sur mon petit nuage...
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Histoire   Sam 22 Nov - 21:16

Niena n'était pas très à l'aise, malgré le comportement maternel qu'on lui offrait. En réalité, c'était surtout du à ce comportement. Elle était seule depuis tellement longtemps... Mais peu importe, mieux valait choisir le chemin le plus doux pour sortir de cette impasse. Elle voulait savoir qui la poursuivait... Fallait-il le lui dire? Allait-elle comprendre? Au point où elle en était, la jeune fille se dit que ca ne pouvait pas être pire. Elle aurait le loisir de fuir si un problème surgissait. De plus, la créature n'était pas humaine. Elle n'aurait même pas pensé à s'arrêter auprès de l'un d'entre eux... Elle finit par enfin prendre la parole.

- L'histoire est longue et embrouillée donc je vais résumer. Cet... homme... qui me poursuit est probablement la pire espèce qu'il existe en ce monde. Tu... vous voulez l'attendre comme s'il s'agissait d'un vulgaire briguant. Elle ricana.Son nom est Lios, probablement que vous en avez entendu parler dans des légendes ou contes anciens. Mais il est tout sauf une légende, malheureusement. Vous n'êtes pas sans savoir que la magie de ce monde est divisée en cinq : liquide, solide, vaporeux, spirituelle et polymorphique. Ces magies vous sont parfois léguées à la naissance, ou reçue de la part d'un autre magicien. Il est impossible de les cumuler. Normalement. La jeune fille tira un peu sur sa manche distraitement, pour s'assurer que son tatouage n'était pas visible. Inutile que cette créature en sache de trop. Ce Lios est considéré comme un descendant du Mal en personne. Il peut, on ne sait trop comment, cumuler ces magies. Il les possèdent toutes, mais quelqu'un lui a posé un sort qui l'empeche de les utiliser à leurs plein pouvoirs. Heureusement d'ailleurs, on ne serait plus ici pour le savoir! L'homme qui a posé ce sort était mon maître lorsque j'étais enfant. Lios avait disparu depuis 20 ans. Je ne sais pas pourquoi il est là aujourd'hui, mais c'est après moi qu'il en a. Ce n'est pas vraiment un homme, ni vraiment un esprit, il est sans age, seul et plus puissant que n'importe qui.

Elle s'arrêta là. Inutile de lui dire pour le moment que s'il était à sa poursuite, c'était pour la forcer à enlever ce bannissement, et inutile, surtout, de lui dire qu'elle en était capable. Elle ramener ses genoux contre sa poitrine et posa son menton dessus, attendant de voir quelle décision serait prise. Elle allait probablement, et comme toujours, se faire traiter de folle, que même un enfant de cinq ans ne croyait plus à ce genre d'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.noshamsters.be
asfalath

avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Sam 22 Nov - 22:20

Condor se releva d'un bond. Il courut aussi vite que possible, presqu'à la vitesse du vent, une des qualité de son peuple les Vlaner. Arrivée à l'orée de la forêt scintillante, il se retourna et regarda tristement une dernière fois ce qu'il considérait comme sa maison. Une larme de sang glacée coula le long de sa joue et tomba sur le sol, créant une fleur rouge d'une beauté magnifique. Puis il reprit sa course de plus belle.
Soudain, quelque chose le frappa. Le monstre qui ressemblait physiquement à un dragon, Sylfia, n'était pas seul dans son rêve. Une jeune fille d'une beauté exquise se trouvait avec lui. Condor savait qu'on ne pouvait pas lui faire confiance. Ni lui, ni cette fille dont il ne connaissait pas le prénom, ni personne. Il devait l'aider, la sauver, car cette affreuse créature était sans scrupule et n'hésiterait pas à la tuer une fois qu'il aurait eut ce qu'il voulait. Qui sait, elle deviendrait peut être son compagnon de route?
Mais comment allait-il s'y prendre? Il était seul, perdu, apeuré, et n'avait jamais quitté sa forêt qui l'avait vu naitre. Il avait déjà essayé, mais sa mère lui avait fait la leçon et lui avait donné une sacré correction!
Il ne savait pas ce que cachaient ses terres obscures et oublié de tous.
La terre qui s'étendait devant lui, était la pire de toute. Sulfinade: la vallée des ombre et de la mort, rien que son nom prononcé à haute voix donnait des sueurs froide aux plus téméraires. Et il devait la traverser.
D'après ce que lui avait dit son grand-père, personne ne pouvait trouver son chemin. Tout ce ressemblait et on ne pouvait rien utiliser pour se repérer. Mais après cette malveillante vallée, une autre terre s'y cachait, pleine de vie et de lumière: Calvanis, la cité de l'amour.

Condor aurait bien voulu y allé, il était curieux de tout et ce mettait toujours dans de curieuses situations. C'était sa chance de parcourir le monde, de voir les merveilleuses contrés de ce vaste univers et de se faire des compagnons de route sans se soucier des représailles!
Un petit sourire malicieux se forma sur son visage. Mais il disparut aussitôt. Son peuple lui manquait, il allait faire en sorte de les retrouver, en commençant par arpenter la vallée des ombre et de la mort et par retrouver cette fille. il l'aiderait comme il le pourrait.
Soudain, une douleur lui vrilla l'estomac. Il poussa un petit glapissement en portant ses mains à son abdomen.
Il allait se transformer.
-Ce sera sûrement une bonne chose. Avec mon flair, je pourrait m'y retrouver plus facilement.
La douleur devint insupportable et Condor poussa un cri qui se termina par un hurlement guttural de loup.
A l'endroit où se trouvait le petit garçon, un loup blanc immaculé se tenait là. La seule chose qui permettait de le reconnaitre était ses yeux verts émeraude et son regard angélique et plein de curiosité. Une ligne noir courait le long de son dos.
Le loup huma l'air comme pour chercher quelque chose, respira profondément et parti au galop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Sam 22 Nov - 23:30

Lios... Si tu savais comme je le connais, ce sorcier.
- Son nom me dit quelque chose, en effet.
Sylfia ne sut soudain plus que faire. Lios. Cet être qui avait fait un pacte anciennement. La maîtrise de tous les pouvoirs, en échange de terres verdoyantes. Le Conseil des dragons était tombé dans le panneau. Lios. Le seul humain capable de rivaliser avec les pouvoirs des dragons. Et ces pouvoirs, Sylfia ne s'en était pas servis depuis des siècles. Elle ne savait même pas si elle était capable de les utiliser à nouveau. Il fallait prendre une décision. Vite.
Elle se releva, et regarda l'enfant.
- Il va falloir que tu me fasses confiance. De toute façon, tu n'as pas le choix.
Elle fit battre ses ailes, créant une mini tornade, et s'éleva en vol stationnaire à quelques mètres au-dessus du sol. Puis elle attrapa la jeune fille dans ses serres.
Celle-ci semblait ne pas savoir comment réagir.
- Fais-moi confiance, répéta-t-elle.
Puis elle s'envola, vers l'entrée du bois. Elle n'avait pas vraiment envie d'aider l'enfant. Elle ne voulait pas perturber sa vie triste et monotone. Alors il fallait éloigner Lios. En ramenant la jeune fille à l'orée du bois.
Mais alors qu'elle volait vers les frontières de son royaume, la forêt de Mandrakon, elle vit un loup blanc briller dans la pénombre des bois.
- Tu le connais?
- Non! répondit l'enfant, fascinée pas le voyage.
Le loup se mit alors à hurler.
Sylfia, pensant qu'il risquait d'attirer l'attention, décida de se poser, et de discuter avec lui. Car elle connaît tous les langages des animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asfalath

avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Sam 22 Nov - 23:41

Condor entendit un bruit infernal, comme le bruit du tonnerre. Il leva les yeux et l'aperçut...Sylfia était devant ses yeux éveillés.
Il se mit aussitôt sur ses gardes.
L'animal retroussa les babines, montrant des crocs acérés, coucha les oreilles et hérissa le poil.
L'énorme créature se posa devant lui. Il l'étudia attentivement, se demandant quelles étaient ses faiblesses. Si elle devait le combattre mieux valait qu'elle ait l'avantage! Il fallait qu'elle le dupe.
Condor recula de quelques pas.
-Du calme...Je ne te veux pas de mal.
-Bien sûr, répondit le loup, parce que tous les dragons sont doté d'un cœur d'or.
-Il y a des exceptions à tous.
Condor prit une position plus nonchalante. Le dragon savait duper les gens et les animaux mais Condor savait aussi le faire...Pour les bonnes raisons. Si Sylfia pensait qu'il était de son côté ou tout du moins qu'il ne se méfiait pas cela pourrait jouer en sa faveur.
-Où vas-tu comme ça, par delà les royaumes? demanda l'énorme monstre en le regardant dans les yeux.
-Je recherche quelque chose.
-Et cela n'aurait-il pas quelque chose à voir avec ça? demanda-t-elle en réveillant Niena.
Apparemment, on ne peut pas la bluffer, pensa le loup.
-En effet. Tout comme le fait que je sais que tu n'est pas adulte, malgré la taille imposante d'un loup mâle adulte, tu n'en est pas moins un louveteau...Condor.
Il releva la tête.
Comment pouvait-il connaitre son nom.
-Je connais beaucoup de chose, mon jeune ami, c'est une des qualité des dragons. Le peuple des Vlaner, cela fait longtemps que je cherche à les exterminer.

Ainsi elle voulait les exterminer, mais Condor ne se laisserait pas faire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Dim 23 Nov - 0:13

- Nous exterminer?! cracha Condor, sur la défensive. Et pourquoi cela.
- Tu tiens vraiment à le savoir?
Sylfia posa la jeune fille au sol, lui recommanda de s'asseoir contre un arbre derrière elle.
- Je connais ton peuple, reprit-elle. Tu n'auras pas cette enfant. Je sais le mal que vous êtes capables de faire.
Cette phrase déstabilisa quelque peu Condor. Le mal?
- De quoi parles-tu?
Sylfia allongea le cou.
- Oui, le mal.
Elle se redressa, et vit l'incompréhension dans les yeux du loup.
- Alors on ne t'en a pas parlé? Tes anciens ne t'ont riend it?
- Tais-toi! Tu es un monstre! Et Sulfinade est la terre du mal!
- Sulfinade? Ah oui! Mandrakon! J'utilise encore l'ancien nom. Et bien tu vas découvrir, petit Condor, que cette terre n'abrite pas le mal, et que dans ton peuple il y a monstre plus terrible que moi.
De rage, et refusant d'en entendre plus, il se jetta sur la gueule du dragon, qui se contenta de rire: Condor était bien plus petit!
Il tenta de mordre Sylfia, mais les écailles épaisses protégeaient la dragonne. Celle-ci rit de plus belle.
- Ne te fatigues pas, jeune Condor. Tu auras besoin de tes crocs plus tard...
Condor, épuisé, s'éloigna de Sylfia. Il enrageait, mais il venait de comprendre que l'attaque franche ne servirait à rien.
- Tu ne veux donc pas connaître la vérité?
- Pourquoi me la dirais-tu?
- Parce que tu sembles innocent, et que tu mérites de savoir. Mais d'abord, je dois conduire l'enfant loin d'ici.
- Pourquoi?
Avant que Sylfia ait eu le temps de répondre, une boule d'énergie frappa le loup de plein fouet. Il vola dans les airs, et sans le rattrapage in extremis de la dragonne, il serait probablement mort.
- C'est lui! hurla la jeune fille.
Ni une ni deux, Sylfia prit l'enfant dans sa patte avant libre, et décolla.
Le sorcier eut tout juste le temps de voir deux yeux bleus, que des flammes d'un noir absolu foncèrent sur lui. Il réussit néanmoins à se protéger grâce à sa magie, car il savait que le feu des ténèbres est bien plus puissant est destructeur qu'un feu de lumière.
Mais à présent, le mal connaissait l'identité du monstre qui hantait le bois...
Sylfia, elle, parti se réfugier dans son antre, ses deux "protégés" dans les pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asfalath

avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Dim 23 Nov - 0:56

Le vent frappait Condor en plein visage, il s'était évanouie après avoir reçut cette boule d'énergie qui ne lui était pas exactement destiné mais il s'était posté devant au mauvais moment. L'air frais et revigorant, lui fit reprendre ses esprits petit à petit. Il ouvrit les yeux faiblement.
-Qu'est ce qui s'est passé? demanda-t-il, faiblement.
-Si je n'avais pas été là tu serais déjà mort, voilà ce qu'il s'est passé.
-Quoi?
Il leva la tête tout doucement, il était encore sonné mais lorsqu'il vit les terres filé à grande vitesse sous lui, il paniqua et essaya de s'accrocher à quelque chose, n'importe quoi, mais il n'y avait rien.
-Je te croyais plus brave que ça Condor.
Il glapit, regardant les terre défilé de plus en plus vite.
-N'es-tu pas censé courir aussi vite que le vent?
-Oui mais sur terre..

Niena écoutait mais ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Tout ce qu'elle entendait était les réponses de la dragonne et les glapissements ou les hurlement du loup.
Elle le trouvait adorable, et adorait ses yeux qu'elle trouvait d'une sensibilité, d"une douceur et d'une honnêté incroyable. Elle ne comprenait pas ce que Sylfia avait dit avant que le sorcier ne les attaque.
Ce loup était clairement adulte vu ses mensurations, pourtant la dragonne avait dit que ce n'était encore qu'un enfant. Quelles mensurations aurait-il une fois adulte?
Elle prit la parole.
-Je n'ai pas tout suivi lors de votre dernière conversation.
Sylfia ne tourna pas la tête mais baissa ses yeux cruel sur elle.
-Vous disiez que ce n'était encore qu'un enfant. Déjà chez moi c'est un animal, un loup. De plus, il est clair qu'il est adulte.
Un sourire se forma sur la gueule de la créature.
-Ma pauvre petite, tu ne connais rien de rien à ce peuple,n'est ce pas?
Elle attendit la suite d'un air résolu.
-Laisse-moi te donner un petit cours d'histoire. Les Vlaner sont un peuple de milliers d'années, qui ne font que gagner en pouvoir et en connaissance avec le temps. Ils sont un peuple de lumière.
La dragonne regarda Condor.
-Si on peut dire...Ils exterminent toutes créatures féroces qu'ils considèrent comme une menace, plus pour eux que pour le monde. Ils ont tous la capacité de se transformer en un animal propre à chacun. Ce pouvoir, ils l'obtiennent le jour de leur naissance. Ils le contrôle à l'âge de 10 ans.
Sylfia fit pivoté son long coup pour regarder Condor dans les yeux.
-Mais apparemment, notre jeune ami, ici présent ne le fait pas encore.
Condor posa sa patte sur le museau de la créature car il ne supportait pas son souffle fétide.
-Quoiqu'il en soit, poursuivit-elle, l'animal en lequel il se transforme à la taille d'un adulte. Notre jeune Condor fera les mensuration d'un buffle à l'âge adulte.
Niena regarda Condor. Elle n'en croyait pas ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Lun 24 Nov - 17:15

Un feu au-dessus duquel rôtissait de la viande était allumé lorsque Condor et la jeune fille ouvrirent les yeux. Sylfia, pour qu'ils ignorent où elle vivait, les avaient fait plonger dans un sommeil profond.
Elle était allongée, près de l'entrée, la tête posée au sol entre ses deux pattes avant.
Condor avait repris sa forme humaine. Lui et la jeune fille n'osaient bouger, ne voyant aucun mouvement de la part du dragon, hormis son ventre se gonflant au rythme de sa respiration. La viande en train de griller éveillèrent leurs papilles à tous les deux, mais ils ne bougeaient pas, jusqu'à ce que la voix caverneuse se fit entendre.
- Ca va brûler, si vous attendez.
- C'est pour nous? demanda la jeune fille.
- Je ne mange que de la viande crue.
Elle s'approcha alors de la bête imposante, qui ouvrit un oeil bleu.
- Qu'est-ce que vous êtes? Et quel est votre nom?
- Je suis un dragon , un animal de l'ancien monde, et mon nom, tu ne le sauras que quand j'aurai le tien, mon enfant.
- Ne m'appelez pas ainsi! Mon nom est Niena et j'ai 25 ans! Et si je suis une"enfant", lui qu'est-il? dit-elle, pointant un doigt rageur envers Condor.
- Condor? Eh bien, c'est un gosse.
- Je ne suis pas un gosse!
- J'ai 2600 ans, dis-moi que tu n'es pas un gosse.
Condor se rassit, l'air visiblement mécontent.
- Votre nom? reprit Niena.
- Sylfia. Allez manger maintenant. Nous ne devons pas rester ici. Il nous faut partir vite, ou Lios va nous retrouver.
- Co-comment savez-vous que c'était Lios?
- C'est compliqué. Mangez.
Condor se leva alors.
- Et après?
- Après? Nous allons à Calvanis.
- Calvanis?
- Oui. Nous trouverons de l'aide là-bas. Les habitants de cette terre me connaissent et sont mes amis. Il sauront nous aider.
- Nous?
- Aprésent que Lios a vu mes yeux, je suis aussi en danger que vous.
- Qu'ont-il de particulier vos yeux?
- Ils sont bleus.
La marque de la royauté. La marque aussi du pouvoir absolu. Pouvoir qui réside dans mon coeur. Et que je ne sais même plus utiliser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larentia

avatar

Féminin Nombre de messages : 160
Age : 35
Localisation : Sur mon petit nuage...
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Histoire   Lun 24 Nov - 20:55

Niena s'avança et entreprit de grignoter un morceau de viande. Ce n'était pas sa nourriture favorite, et de loin, mais il fallait bien admettre que son ventre criait famine après tous ces événements. Elle continuait à observer Sylfia d'un oeil, non de crainte mais du curiosité. Comment pouvait-elle connaitre Lios? Bien sur, elle était veille, mais cela ne signifiait pas tout... Puis, une autre pensée la fit s'immobiliser. Comment Lios avait-il pu la rejoindre aussi vite? Elle secoua la tête, inutile de penser à ça maintenant. Cette Sylfia semblait en savoir beaucoup, peut-etre n'était-ce pas pas une mauvaise chose de faire un bout de chemin avec elle?

Haa~ pensa-t-elle, il va falloir que je me coltine des compagnons de route, quelle horreur! Et un enfant avec ca!

Elle porta une main distraite sur le médaillon qui se balançait à son cou, finissant sa viande alors que le dénommé Condor y goutait à son tour. Elle l'observa un instant. Comment un gamin de son age allait-il survivre à pareille aventure? Calvanis n'était pas un nom de ces terres-ci, ils n'étaient surement pas près d'arriver... Et Dieu sait ce qui les attendait durant ce voyage...

Elle se tourna à nouveau complètement vers le dragon. Elle pensait que s'ils voyageaient ensemble, il fallait qu'ils sachent une chose.

- Sylfia.

L'animal releva la tete vers elle.

- Lios ne s'arrêtera que quand il m'aura moi. Peut-être a-t-il prévu des détours dans son plan, mais j'en suis le pion principal. Je ne te fais pas encore vraiment confiance, je ne sais pas si ca viendra un jour, la confiance c'est pas mon truc... et donc je ne vais pas te dire la raison, en tous cas pas encore. Cependant, je pense que tu devais le savoir. Je serai peut-etre la toute dernière case de son jeu, mais coute que coute ce sera moi, et ce qui sera dans son chemin... Elle laissa sa phrase en suspend, ils n'avaient pas besoin de dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.noshamsters.be
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Lun 24 Nov - 21:22

Sylfia esquissa un sourire, ce qui pour les deux créatures à deux pattes ressemblait plutôt à une grimace.
- Ca je m'en doutais.
Niena ne dit rien, ses yeux fixés dans ceux de la dragonne. Sans baisser son regard, celle-ci continua.
- Lios ne se déplacerait pas en personne si tu n'étais pas de la plus haute importance. Et rassures-toi, dit-elle en levant son immense corps, je ne te fais pas non plus confiance.
Elle s'avança sur l'avancée de roche devant sa caverne.
- Il y a bien longtemps que j'ai cessé d'avoir confiance en des êtres capables de marcher sur deux pattes, surtout si ils ont affaire avec un monstre comme Lios, murmura-t-elle, plus pour elle que pour ses deux compagnons d'infortune.
Mais avez-vous déjà entendu un dragon murmurer? Ca n'existe pas.
- Alors pourquoi faites-vous cela?
- C'est une longue histoire. Dont je ne me rappelle pas grand-chose.
- Menteuse, répliqua Condor en mordant dans son morceau de viande.
Sylfia sourit à nouveau. Il est incroyable ce gosse.
- Je vous raconterai. Un jour. Peut-être.
Leur dirait-elle vraiment? Leur parlerait-elle de sa rencontre avec Lios? De la bataille avec les Vlaner à cause de ce même Lios? De cette femme sorcière lui parlant d'une prophétie, et dont la descendante lui viendrait en aide? Et enfin, de son rôle qu'elle avait à jouer, elle et son armée endormie sous terre?
Pas encore.
Elle se rassit, attendant patiemment que les enfants finissent leur repas, pour quitter définitivement son antre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asfalath

avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Lun 24 Nov - 21:30

Je ne lui fais pas confiance, pensa Condor, depuis quand les dragons sont-ils digne de confiance, et depuis quand disent-ils la vérité? Ils sont aussi menteur que des arracheurs de dents. le moment venu, il faudra que je convainc Niena de venir avec moi.

Condor mâchait distraitement son morceau de viande, il n'arrivait pas à croire qu'ils s'était rabaissé à manger de la chair, lui un être de lumière. Il aura sa revanche sur Sylfia, il s'en faisait une promesse personnelle.


Dernière édition par asfalath le Dim 30 Nov - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Mer 26 Nov - 20:04

L'air commençait à se refraîchir alors que les deux enfants finissaient de manger.
Mauvais signe. Il ne fait ce temps que si je l'ordonne ici.
Sylfia se redressa et renifla l'air. Ce qu'elle sentit la mit en colère. Il approchait.
- On part Niena. Vite.
- Quoi?
- Tu as bien entendu. Il arrive. Il faut partir immédiatement.
- Mais...
Sylfia se retourna subitement vers elle.
- Quoi mais? Je me suis mise en danger pour te sauver. Et je mets mon peuple en péril. Alors tu veux quoi? Que je te laisse ici? Qu'il te retrouve?
- Non.
- Bien. On y va alors.
- Mais je monte sur ton dos.
- Quoi?!
Sylfia fulminait. Jamais elle n'avait porté qui que ce soit. C'était dévolu aux dragons domestiques, quand ils existaient encore.
- Pas question!
- Et pas question que tu me trimballe comme tu l'as fait! C'est très inconfortable!
Sylfia n'avait pas le temps de discuter.
- D'accord. Mais il risque d'y avoir un orage. Ne te plains pas. Et attention où tu te mets, il y ades flammes des ténèbres qui sortent parfois. Tu finirais grillée.
La jeune fille monta donc sur le dos de la dragonne avec un sourire satisfait.
- Hé attends!
Sylfia dévisagea Condor, resté à l'entrée de la grotte.
- Et moi?
Sylfia alors se posta devant l'enfant, baissant la tête à son niveau, et plantant ses yeux étincelants dans ceux du Vlaner.
- Donne-moi une bonne raison de t'emmener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asfalath

avatar

Féminin Nombre de messages : 99
Age : 33
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Jeu 27 Nov - 0:10

Une rage aveugle fleurissait en Condor. Pour qui se prenait-elle? La plus vil des créature de cette terre le prenait pour un moins que rien, un gosse qui ne servait à rien. Il allait lui faire regretter de s'être mesuré à lui.
-On ne peut pas le laisser là, rétorqua Niena. Il va se faire tuer.
S'en était trop pour le jeune Condor.
-Je n'ai besoin de personne! cracha-t-il à leur visage. Et toi Sylfia, si tu connais aussi ben mon peuple que tu le prétends, tu sais très bien que je te retrouverais. les Vlaners communique avec la nature, où que tu ailles, elle me le dira.
Sylfia le regarda d'un drôle d'air. Comme si elle avait peur de ne pouvoir se cacher quelque part car elle le savait, ce Vlaner pouvait la retrouver avec l'aide de la nature.
-Tu ne pourras pas m'échapper, je te poursuivrait dans les moindre recoins de cette terre jusqu'à ce que je te tues!
s'en était trop pour Sylfia. Elle n'appréciait pas du tout l'arrogance de ce jeune être à deux pattes. Si elle ne pouvait pas se faire respecter par quelque chose d'aussi peu important, elle n'aurait de respect de la part de personne.
-Tu va voir ce qu'est la fureur d'un dragon!
Alors que Sylfia se jetait sur Condor, gueule ouverte en avant, Niena poussa un hurlement et tomba de son perchoir. Elle atterrit sur le dos, le souffle coupé.
Condor s'était transformé en un loup d'un noir de jais, il était beaucoup plus grand, beaucoup plus gros, se déplaçait beaucoup agilement et rapidement et surtout sans faire de bruit.


Dernière édition par asfalath le Ven 28 Nov - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larentia

avatar

Féminin Nombre de messages : 160
Age : 35
Localisation : Sur mon petit nuage...
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Histoire   Mar 2 Déc - 13:41

Niena resta au sol quelques instants. Elle n'était pas vraiment blessée, mais préférait ne pas se faire remarquer dans un combat qui ne la regardait en rien. Le garçon était à présent un loup imposant, mais seul le dragon la faisait rester sur ses gardes. Condor était encore un enfant, et ne se serait pas attaqué à elle sans raison. Par contre, cette Sylfia aurait très bien pu la mêler au combat sans y regarder à deux fois. Et Niena avait honnêtement d'autres chats à fouetter!

Elle rampa sur le côté, puis s'assit à l'écart, les observant de loin, les yeux perdus dans le vide.

" Il est déjà là! pensa-t-elle. Comment va-t-on faire? Il faut que je fuie d'ici au plus vite. Sylfia voulait m'emmener mais elle va s'occuper du gamin, et me voilà de nouveau seule! Haa~ je le savais, faut pas faire confiance... "

Elle voulut se lever mais ses jambes refusèrent de la porter. Ses lèvres remuèrent sans laisser échapper un seul son, puis la jeune fille souffla, ferma les yeux et se leva enfin, stable. Elle se massa presque inconsciemment l'avant-bras, tirant une fois de plus sur sa manche. Comme à chaque fois qu'elle utilisait la magie, sa marque la faisait souffrir. Elle s'avança un peu et cria :

- Sylfia, tu fais comme tu veux mais moi je me tire d'ici!

Et sur ce, elle pivota sur elle-même et partit d'un bon pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.noshamsters.be
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Mer 3 Déc - 15:42

Un loup à moitié enragé, et une gamine qui n'en fait qu'à sa tête! Sylfia, ta bonté te perdra!
Il fallait en finir vite, elle n'avait pas le choix.
- Attends! dit-elle à Niena. Tu crois vraiment que tu vas survivre sans mon aide?
- Oui, tout à fait!
- Tu ne connais rien de cette forêt! Laisse moi résoudre ce petit problème, et on part.
Le "petit problème" en question grognait sans pour autant s'approcher.
Ca aboie mais ça mord pas.
Il était rapide, mais il commit une erreur. Se jeter sur Sylfia, de front.
Il faut croire qu'une fois ne lui a pas suffi.
Un revers de patte énorme balança l'imposant loup au fond de la grotte. Il ne bougea plus, inconscient. Sylfia y été allée très fort, mais elle n'avait pas eu le choix. Le loup l'aurait mordu dans le cou, là où la peau d'un dragon est la moins épaisse. Un point faible qu'il avait vite repéré.
- On le laissa là? demanda Niena.
- Non. Il en sait bien trop sur nous, et sur notre destination. Remonte sur mon dos.
Ce qu'elle fit.
L'orage se rapprochait. Sylfia attrapa le loup, vérifia la bonne postiton de la jeune fille, et décolla pour un vol qui allait durer plus de deux heures.


Dernière édition par Marie D le Mer 10 Déc - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larentia

avatar

Féminin Nombre de messages : 160
Age : 35
Localisation : Sur mon petit nuage...
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Histoire   Jeu 4 Déc - 11:54

Le vent qui lui fouettait le visage était froid. Elle n'était pas super à l'aise sur ce dragon, mais déjà bien mieux qu'entre ses griffes. Elle sourit en regardant le loup qui occupait désormais seul cette position.

"Toi, tu l'as bien cherché" pensa-t-elle.

Elle détestait, par contre, l'idée de dépendre entièrement de Sylfia, tant qu'elle était dans les airs en tous cas. Si elle tombait de cette hauteur, sa magie pourrait peut-être tout juste la maintenir en vie. Et encore... Elle reporta son regard vers l'avant. Ils quittaient à présent la sombre forêt dans laquelle elle avait atterri par hasard. Elle se demandait encore comment elle avait pu ne rien remarquer. Cependant, la peur de l'homme qui la poursuivait s'insinua à nouveau dans ses veines et elle frissonna.

"Il ne faut pas qu'il me rattrape" maugréa-t-elle tout bas. Il faut absolument trouver un moyen de l'anéantir à nouveau. Il a déjà dépassé trop de limites, et il est hors de question que je lui enlève ce sort! Hors de question. Ne fut-ce qu'en mémoire de..."

Elle fut coupée dans ses pensées alors que le dragon entamait sa descente vers le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.noshamsters.be
Marie D

avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Dans une pile de bouquins, chez moi ou à la bibliothèque
Livre coup de coeur : Le Seigneur des Anneaux, les Thanatonautes (Bernard Werber), La Nuit des Temps (Barjavel)
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire   Mer 10 Déc - 21:41

Calvanis. Enfin. Le village d'adoption de la dragonne. Une terre protégée par un rempart naturel, une chaîne de montagnes presque infranchissables.
Le cité de Calvanis était un paradis. Quiconque y habitait pouvait être asssuré de ne manquer de rien. Le village assurait lui-même sa subsitance. Le paysage était magnifique, avec des bois enchanteurs, un lac turquoise et des champs et vergers aux milles couleurs.
Un seule aspect négatif. Une fois qu'on était à Calvanis, il était impossible d'en partir, et ce pour deux raisons: il fallait tout d'abord traverser le mur magique, et ensuite franchir les hautes montagnes. Impossible pour n'importe quel être à deux pattes, du moins jusque là. Mais un sorcier comme celui qui poursuivait Niena ne s'arrêterait sûrement pas à ça.
C'est Sylfia qui avait crée cet endroit. Afin que plus personne ne veuille aller dans la forêt, elle enlevait tous ceux qui essayaient et les emmenait là. Comme elle ne les consommaient pas, elles les assommait, et les transportait par vol.
Le village lui-même était sans prétention. Les maisons ne se ressemblaient pas, car chacun pouvait personnaliser sa demeure. Il y avait certes des manoirs, mais ils ne traduisaient en rien la richesse des propriétaires, car tous étaient égaux et l'argent n'existait pas. Seules subsistaient l'entraide et la cohésion.
En revanche, à une extrémité du village, de grands bâtiments (deux écoles, un hôpital, une mairire, une salle des fêtes, etc) se distinguaient du reste. De formes et de matériaux diverses, ils avaient été construits grâce à la magie, et avec l'aide de l'imposant dragon.
Personne ici n'en voulait à Sylfia. Comment être mécontent d'une telle vie? De plus il lui arrivait de réunir les familles, afin de ne pas les rendre malheureux. Bref, Sylfia était une amie.

Sylfia atterrit sans encombre sur la place du village. De nombreux villageois accoururent, récupérant le loup redevenu enfant, et rattrapant Niena qui manqua tomber.
A présent, tous trois étaient en sécurité. Mais pour combien de temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pages en or :: Plaisir d'écrire :: RPG-
Sauter vers: