Pages en or

Lire, ecrire, laissez parler vos sentiments.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elle . . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PainPerdu3X

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 24
Localisation : Seine et Marne
Livre coup de coeur : Tout ceux D'Anna Gavalda
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Elle . . .   Mar 6 Mai - 23:46

Voilà, alors c'est mon premier écrit.
Les sujets traités sont un peu durs pour certains, je m'en excuse d'avance.
Mais ce sont pour moi des sujets qui font partis de moi. . .
Je préviens que ce n'est pas exceptionnel ^^
J'accepte toutes les critiques et même les conseils =D




Elle, assise sur un banc. La ville qui passe à ses côtés, sans la regarder. Elle, s’était une fille timide, à qui l’ont promettait des merveilles, qui refuse d’avoir tord, et qui ravale ses mensonges. Elle, vivait sans connaître son futur. « Carpe Diem » comme elle disait. Elle évitait de se souvenir de son passé. Elle avait beaucoup trop mal chaque jour pour se souvenir. Elle regarde les gens passer, examine chaque passant comme un nouvel être. Elle attend. Elle ne sais pas quoi, mais elle attends. Elle pense aussi, à des choses, à ces personnes si chères à ses yeux. Peut-être un Lui, Qui sait… « Il ne m’appellera pas, Il ne m’appellera pas » Se répétait sans cesse.
Elle regarde les gens s’affoler, pour ceux qui n’ont pas leur parapluie, Surpris par cette pluie.
Comme elle, par cet appel.
- Allo ?
- Coucou ma puce. Ça va ?
- Coucou, ça va et toi ?
- Bien, dis, tu pourra passer me voir ce soir ?
- Oui, je vais à l’hôpital voir Marion. Je t’appelle quand j’sors de l’hosto.
- Pas de soucis. Bisous, à ce soir.
- Bisous mon ange. Je t’aime.
- Je t’aime

Elle souriait. On pouvait dire qu’elle était heureuse, un sourire était accroché à ses lèvres. Lui, il l’aidait à avancer, Son seul souvenir de toutes ses journées passées. Et son cœur, qui battait comme jamais. Une agréable sensation dans le ventre, quand Elle pensait à Lui. Quand elle imaginait passer ses nuits avec Lui. Elle passait ses journées à prévoir, Ses jours à penser ses lendemains, à pleurer à l’abri de tout et sur elle-même. Mais elle savait que demain ne serait pas pareil. Arrivée à l’hôpital, elle connaissait le chemin par cœur. Chambre 421. Un corps, allongé dans un lit blanc. Elle s’assit, la regarda. Marion était là, inerte, blanche comme ses cachets étalés à côté d’elle, comme ses murs sans meubles et de la mousse dessus, sûrement pour qu’elle évite de se fracasser les pensées sur ce néant blanc. Assortis à son teint, à ce lit, à cet hôpital. Cette odeur, cette odeur particulière lui revenait. Lui rappelait certaine chose qu’elle avait tenté d’oublier. Son cœur se resserra. Impossible de mettre une image sur cette odeur, elle l’a connaissait, comme si elle y avait passé son enfance. Son enfance ? Non, seulement quelques années. Quatre pour être exact. Multiples tentatives de suicide. Sauvée à chaque fois, comme si elle avait une Bonne Etoile. Et puis, c’est au tour de Marion. Encore. Non, ce n’était pas la première fois. Mais Marion n’abandonnait pas, elle n’aimait pas sa vie, et personne pour la soutenir. Sauf Elle. Elle aide toujours Marion, Elle l’a toujours fait. Mais à chaque fois Marion recommençait.

Elle se leva, s’approcha de la fenêtre, regarda ce paysage, qu’elle avait vu, revu, et re-revu. Ses souvenirs qu’elle avait effacés réintégrèrent sa mémoire. Un retour en arrière effrayant, traumatisant. Marion poussa un gémissement, Elle se retourna. La machine s’affola et les infirmières accoururent, l’intuba, la piqua, faisant le nécessaire. Elle les regardait. Sans paniquer, Elle savait que Marion s’en sortirait, comme à chaque fois. Un signal monophonique résonna dans la chambre. Une infirmière l’arrêta. Arrêt du cœur.
- Je suis désolée… Elle est morte. Il faut prévenir sa famille.
- C’est déjà fait.
- Comment ça ?
- C’était moi, sa famille.
Elle s’approcha de Marion, lui chuchota à l’oreille
- N’importe où, où tu seras, je serai là. Je t’abandonnerai jamais ! je te le promets…

Elle regarda une dernière fois par la fenêtre. Un soleil, magnifique qui n’avait pas briller autant depuis si longtemps. Peut-être était-il satisfait d’avoir récupérer son ange. Elle voyait son reflet, et le reflet du corps de Marion. Elle laissa échapper une larme. Une seule. Elle qui ne supportait pas pleurer, c’était s’avouer perdante et faible. Malgré tout ce qu’Elle avait enduré dans son passé, elle ne voulait pas se qualifier de faible. Elle sorti de la chambre, sans se retourner laissant seule Marion qui finirait par s’envoler. Dehors, les gens étaient heureux, elle les regardait différemment. Ce n’étaient plus les mêmes. Ils étaient heureux, et Elle, prête à s’effondrer.
Elle sorti son portable
- Mon cœur, je sors de l’hôpital, je peux venir ?
- Tu peux dormir chez moi ?
- Je préviens mes parents et j’arrive, à tout de suite, bisous, Je t’aime.

Sur le chemin, elle repensait à Marion, à toutes ses journées passées à rigoler ensemble, à éviter qu’elle refasse ces conneries. Ses journées à l’empêcher de pleurer. Ses journées quand Marion l’interrogeait « Comment tu fais pour être insensible ? » Elle répondait simplement « Je le suis pas, c’est tout ». Ses journées à regarder les garçons, en espérant en trouver un assez fou pour pouvoir l’accepter et l’aimer.
Elle arriva devant chez Lui. Il ouvrit, l’embrassa. Elle le regarda, et se serra contre son torse. Il avait chaud. Elle avait froid.
- Marion est morte.
- Oh ma puce …
- J’y repense plus !
- Tu sais que je suis là.

Il la serra dans ses bras. Elle pleurait, Lui la réconfortait. De toute façon, Demain, Elle aura oublié Aujourd’hui, et c’était très bien ainsi.
Ils s’aimaient, Elle l’avait dans la peau. Elle avait demandé juste un peu d’amour. Il lui avait apporté l’amour, la confiance et tout un tas d’autres choses. Elle était perdue dans ses yeux, elle en crevait. Elle en crevait d’amour. A chaque fois qu’ils se voyaient, Elle ressentait une agréable sensation dans son bas-ventre. Elle angoissait de le perdre, à chaque moment. Elle profitait, au cas où. Elle qui s’était promis de ne jamais plus croire quelqu’un qui lui disait « Je t’aime », Elle s’était dit aussi de ne jamais tomber amoureuse. Tout avait foiré. Mais depuis ces jours, Elle ne vivait que pour Lui.
Elle l’avait dans la peau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alea

avatar

Féminin Nombre de messages : 149
Age : 24
Localisation : Quelque part dans un autre univers...
Livre coup de coeur : Harry Potter, La Moïra, Chante Luna, Survivre avec les loups, A la Croisée des Mondes...
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Elle . . .   Mer 7 Mai - 14:55

Plutôt pas mal pour un premier écrit !!!^^ Mais c'est un peu... "flou". On ne sait pas grand chose du personnage à part qu'Elle a vécu quelque chose dont elle ne veut plu se souvenir (mais quoi ? On ne sait pas) et qu'elle n'est pas sensible... Ca pourrait donner un bon texte si tu ajoutais des petites chose sur le personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mon-univers-imaginaire.skyrock.com/
Asahi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Localisation : Bruxelles
Livre coup de coeur : étudiante
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Elle . . .   Mer 7 Mai - 16:07

J'aime toujours lire les premier textes de chaque membre. C'est un suspense ^^

J'aime beaucoup même si (comme le dis Aléa) c'est assez mystérieux, on ne connait presque rien d'Elle...

Tu pourrais allonger le texte pour raconter plus le "traumatisme" d'Elle ou modifier des passages comme au moment de la mort de Marion ...

Mais peut-être n'est-ce qu'un début..?

Très beau style au sinon ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages-en-or.pureforum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elle . . .   Mer 7 Mai - 19:00

C'est ... Absolument magnifique. En plus pour un premier écrit,je te félicite doublement.
Au départ,je trouvais ton emploi du "Elle," à tout bout de champ un peu maladroit,même si tu as eu raison de l'utiliser parce que l'effet de répétition est bien employé. Et puis je me suis juste plongée dans ton histoire.

C'est superbement décrit, et au contraire d'Alea et d'Asahi, j'apprécie beaucoup ce flou sur ton personnage. Ça n'en contribue que plus à me rendre le personnage attachant.

Et puis, argument suprême : la fin et la description de ses sentiments, c'était criant de vérité. Si tu as d'autres textes du même genre, n'hésite surtout pas ! flower
Revenir en haut Aller en bas
PainPerdu3X

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 24
Localisation : Seine et Marne
Livre coup de coeur : Tout ceux D'Anna Gavalda
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Elle . . .   Mer 7 Mai - 22:23

J'ai fait exprès de faire un flou sur Elle.
Parce que pour moi c'était l'impression de la faire passer autrement que "principale", j'sais pas si vous voyez l'idée xD.

"Tu pourrais allonger le texte pour raconter plus le "traumatisme" d'Elle ou modifier des passages comme au moment de la mort de Marion ..."
Tu pourrais m'expliquer S'il te Plait, ou plus de détails ou de conseils.

Elle est sensible, mais ne le montre pas, Parce qu'Elle sait, que si on montre sa vulnerabilité, pour Elle s'est foutu.

Merci d'avoir, ça me fais super plaisir vos réponses =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elle . . .   Jeu 8 Mai - 6:41

Moi l'impression de floue ne ma pas genée, au contraire j'aime ce mystère qui flotte autour du personnage.
Ton texte est très touchant, lpresque poignant, et je me suis vraiment plongée dans l'histoire. "Elle"est sensible et on le sent, même si elle ne le montre pas, les Sentiments sont vraiment bien rendus.
Revenir en haut Aller en bas
PainPerdu3X

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 24
Localisation : Seine et Marne
Livre coup de coeur : Tout ceux D'Anna Gavalda
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Elle . . .   Jeu 8 Mai - 12:30

Merci Sheina =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asahi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Localisation : Bruxelles
Livre coup de coeur : étudiante
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Elle . . .   Jeu 8 Mai - 21:48

Je voulais dire au début que la description de la mort de Marion pourrait être plus approfondie mais en fait, non .... ce n'ets pas vraiment nécessaire ....

Laisse tout comme ca !

J'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages-en-or.pureforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle . . .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle . . .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Qu'elle est la meilleur 250 4t du marché?
» elle deteste son fils
» Dois je lui pardonner après qu'elle m'a trahie......
» Pourquoi la viande fait elle de l'eau ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pages en or :: Plaisir d'écrire :: Nouvelle-
Sauter vers: