Pages en or

Lire, ecrire, laissez parler vos sentiments.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tragique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asahi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Localisation : Bruxelles
Livre coup de coeur : étudiante
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Tragique   Lun 18 Fév - 22:46

Voici la première nouvelle que j'ai jamais écrite sans aucune directive.
---------------------------------------

Nous sommes en plein cœur de Bruxelles. Il fait beau, le soleil brille, les oiseaux chantent. Que rêver de mieux ? J’étais assise sur un banc, les yeux clos, la tête tournée vers les rayons du soleil qui me réchauffaient le corps. Pensant à l’instant présent, unique au monde. Rien, ni même les cris d’enfants jouant au cerceau, le trafic régulier ou la dispute d’un couple tout proche de moi, ne pouvait perturber cet instant de paix et de bonheur. J’attendais. Après quelques minutes, je reconnus, je le reconnus. Ce pas léger presque imperceptible parmi la foule. Cette démarche rapide mais gracieuse. J’ouvris alors les yeux et le vis devant moi me dominant de toute sa hauteur. Je levai la tête et souris quand nos regards se croisèrent. Ses yeux étaient d’un bleu si intense au point de croire y voir l’océan tout entier. Il était grand, beau, svelte, tout simplement indescriptible. Après quelques minutes, je dis :
- Bonjour Arthur.
- Salut toi ! dit-il le sourire aux lèvres. Tu es très belle aujourd’hui !
Je connaissais cette phrase. Il me la répétait dès qu’il en avait l’occasion, presque dix fois par jour.
- Tu voulais me parler ? Ca avait l’air urgent…. M’empressai-je de dire tout en lui faisant signe de s’asseoir à mes côtés.
- Marchons donc.
Je le suivis sans protester. Il marchait vite. Trop vite. J’avais pris l’habitude de marcher à côté de lui tout en veillant à prendre une petite avance pour ne pas devoir trotter derrière lui. Mais aujourd’hui, c’était différent. Il avait un air grave et fronçait les sourcils.
- Ecoute… commença-t-il.
Je le regardais avec une telle intensité qu’il tourna la tête et serra plus encore sa main sur la mienne.
- Isabelle. Tu sais que je t’aime plus que n’importe qui au monde, que je pourrais mourir pour te protéger…
- Oui je le sais… Et je suis ton souffle, tes rêves, tes pensées, ton futur ! continuai-je.
Ces paroles, je les connaissais par cœur. Elles avaient fait partie intégrante de moi dès la première fois où il les avait prononcées.
- Isa…
Il semblait perdu dans ses pensées comme si les mots n’arrivaient pas à franchir ses lèvres. Comme si quelque chose était trop dur à avouer. Cela m’inquiéta.
- Arthur… Que se passe-t-il ? Tu me fais peur…
- Eh bien. il soupira. Je n’en peux plus de cette vie. Je ne peux plus vivre.
- Quoi ? m’affolai-je. Qu’est-ce que tu racontes ?
- Je ne peux pas t’expliquer. Adieu mon amour.
Il avait dit ça sur un ton calme, posé. J’attendis en espérant l’entendre me dire que ce n’était qu’une blague, une mauvaise blague. Mais ça ne vint pas. Il m’embrassa et s’éloigna. Je n’eu pas la force de prononcer le moindre mot. Je restai là, le regardant s’éloigner. Sans un mot, je rentrai chez moi, me couchai mais ne parvins pas à dormir. Ses paroles tournaient dans ma tête : « je ne peux pas t’expliquer. Adieu mon amour. ». Qu’est-ce que ca voulait dire ? Quelles sont mes raisons de vivres à présent? Pourquoi continuer de lutter alors que ma vie n’a plus de sens ? Je me levai, farfouillai dans le tiroir du bureau, furtivement. Je trouvai. Il était là.
- Tu es mon souffle, sans souffle je meurs. Je t’aime. J’arrive.
Le téléphone sonna. J’appuyai le révolver contre ma tempe. Mon cœur battait à cent à l’heure. J’appuyai sur la gâchette. Tout devint noir, sombre, indistinct. Tout s’évanouit à jamais.
La messagerie s’enclencha. Le bip sonore laissa la place à la voix d’un homme.
« Isa. C’est moi. Ecoute… J’ai dit des conneries. Je ne sais pas ce qui m’a pris. Je t’aime »
Je gisais à terre, baignant dans mon sang.
Trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages-en-or.pureforum.net
Larentia

avatar

Féminin Nombre de messages : 160
Age : 35
Localisation : Sur mon petit nuage...
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Tragique   Mar 19 Fév - 0:32

C'est terrible (dans le bon sens hein), j'adore Smile

J'aime bien tes phrases courtes qui font avancer vite dans l'histoire, ca donne du rythme.

Juste une chose : il arrive et elle ne parle qu'après quelque minutes? C'est long quand meme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.noshamsters.be
Herm's

avatar

Féminin Nombre de messages : 182
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Tragique   Mar 19 Fév - 11:47

OO je ne sais pas quoi dire ! avant la fin de l'histoire je criai intérieurement que si il l'aimait, si il était près a tout pour elle il ne pourrait pas se suicider malgré la vie qu'il a a coter ! et puis bam ! pif tac ! ARGH ! c'est affreux ! argh !! j'en reviens pas ! qu'en j'y repense j'ai envie de rire ! argh sa me reste la ! franchement ! wouha ! bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amotouteunepersonnetouteunefille.blogspot.com/
Asahi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Localisation : Bruxelles
Livre coup de coeur : étudiante
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Tragique   Mar 19 Fév - 22:31

Merci beaucoup ...

Larentia --> Je voulais appuyer sur le fait qu'ils se regardent longuement dans les yeux avant d'oser se dire quelques chose .. Mais bon minute c'est vachement long quand même .. C'est vrai...

je suis très contente de ce texte Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages-en-or.pureforum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tragique   Mer 20 Fév - 20:37

Moi je trouve étrange que la fille se suicide sans demander d'explication à la personne qu'elle aime.

Mais sinon, c'est bien écrit, l'emploi du présent donne un certain rythme que j'apprécie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Asahi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Localisation : Bruxelles
Livre coup de coeur : étudiante
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Tragique   Mer 20 Fév - 22:40

Shoun --> En fait j'avais pour idée qu'elle étit vraiment sous le choc.. mais bon c'est peut-être pas assez illustré.

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages-en-or.pureforum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tragique   Mer 20 Fév - 22:49

On comprend qu'elle ait été surprise, mais pas assez pour se suicider.
Revenir en haut Aller en bas
Herm's

avatar

Féminin Nombre de messages : 182
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Tragique   Jeu 21 Fév - 11:34

mmm moi je trouve que sa surprend c'est vrai mais... comment dire ??? c'est asse méchant a dire mais dans la sociétés d'aujourd'hui sa arrive de plus en plus souvent se genre de chose... donc se ne me surprend pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amotouteunepersonnetouteunefille.blogspot.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tragique   Sam 1 Mar - 4:16

waw la fin est trop triste, ça me rapelle le genre de texte que j'écris parfois ^^
en tout cas c'est super, j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tragique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tragique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emmurés vivants ou la tragique fin de Cotton Candy et ses freres.
» Santiago GAMBOA - Histoire tragique de l'homme qui tombait amoureux dans les aéroports
» la tragique histoire de severus rogue et harry potter
» La Galaxie Tragique
» 04- La galaxie tragique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pages en or :: Plaisir d'écrire :: Nouvelle-
Sauter vers: