Pages en or

Lire, ecrire, laissez parler vos sentiments.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma légende pour l'école (Le mystère de la vache sans tête)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ma légende pour l'école (Le mystère de la vache sans tête)   Jeu 17 Jan - 3:39

Voili voilou! ^^

Pour l'école, il fallait inventer une légende, donc.. voici! xD


Le mystère de la vache sans tête! XDDDD Manque d'inspiration, hein? =)



La légende que je vais vous raconter c’est passée tout près de chez moi. Elle m’a été racontée par mon frère, avec l’aide de mon grand-père. Et aujourd’hui, j’ai décidé de vous la raconter. Le mystère de la vache sans tête.

C’était l’été, dans le mois du Juillet. Une journée particulièrement chaude. Comme bien souvent en cette année mon frère allait, tous les soirs, ce promené avec mon chien. Il empruntait toujours le même chemin, la même heure, c’était devenu une routine. Mais un beau jour, il décida de changer de chemin. Il choisit donc un petit chemin dans le bois, qui menait sur un champ de moisson. C’était une piste bien jolie, mais pas très rassurante le soir venu. Nous pouvions entendre des bruits inquiétants.

Mon frère, par contre, n’avait pas peur du tout. Il se disait que ce n’étaient que des rumeurs, les bruits n’étaient que des corbeaux. Au début, le soleil était rassurant parmi cette forêt sombre. Mais il n’eut pas le temps de se rendre bien loin, il entendit un bruit parmi les buissons.

-Ce ne sont que des écureuils… Se dit-il afin de se rassurer.
Quand tout à coup, le bruit sembla se rapprocher. Mon frère pensa alors faire demi-tour, mais il voulait prouver à tout le monde que tout ceci n’était qu’une fausse rumeur, une blague. Il continua donc sa route. Arrivé à mi-chemin, les arbres semblaient s’étirer dans le ciel, empêchant ainsi le soleil de pénétrer dans la forêt. Tout devint alors noir…
-C’est normal, il commence à être tard… Nous ferrions peut-être mieux de retourner à la maison.
Mais il pensa alors à ce que ses amis diraient. Ils se moqueraient sûrement de lui, de ne pas avoir atteint le bout juste parce que la nuit tombait. Il prit donc son courage à deux mains et continua de marcher.

Après quelques minutes peu rassurantes, il aboutit enfin sur la côte.
-Il ne fallait pas avoir peur, j’avais raison, tout ceci n’était qu’une énorme blague. Je suis arrivé au bout, et il n’y a rien, rien du tout!
Mais à peine avait-il prononcé ces paroles que le chien commença à s’énerver. Ce fut lus fort que lui, mon frère échappa la laisse et partit dans la direction opposée. Le bruit des buissons revint, puis sembla se rapprocher… Terrorisé, mon frère n’osa pas bouger, quand il sentit une présence derrière lui. Sans mouvements brusque, il se retourna et…

Quelques mètres de lui, ce tenait une vache. Une magnifique vache à lait, mais qui sembla pâle et faible. On pouvait même croire que les rayons du soleil pouvaient pénétrer à travers ses côtes maigrelettes. Mon frère s’approcha donc d’elle, mais il remarqua quelque chose… Elle n’avait pas de tête! Elle s’approcha de lui. Mon frère pris donc ses jambes à son coup. La moisson n’avait pas été faite, le foin était donc assez haut. Il ne vit pas la pierre à ses pieds. Il trébucha, et s’étala de tout son long par terre. Il vit la vache s’approcher, sans toucher par terre. Pris de terreur, il s’évanoui. À son réveil, il était toujours par terre, dans le champ, notre chien qui lui léchait le visage. Il se releva lentement, et devant lui il y avait la tête de la vache, gisante, qui semblait être là depuis un bien longtemps maintenant.

Pris d’horreur et d’effroi, le garçon se releva rapidement et pris ses jambes à son coup. Il ‘avait jamais courut aussi vite! Arrivé à l’entrée de la forêt, il se mit à repenser au chien.
-Ho non! J’ai laissé le chien dans le champ… Pas question d’y retourner! Mais pourtant, si je le laisse là, ils vont tous me demander ou il est.
C’est alors qu’une vague silhouette apparut au loin. Mais cela ne ressemblait aucunement au fantôme de la vache sans tête. On aurait plutôt dit un homme, qui marchait en boitant. Dans sa main, il tenait la laisse du chien.

Il semblait normal. Habillé comme un homme travaillant au foin, les cheveux grisants, un peu dégarnis. Il tendit la laisse à mon frère, qui la prit, les mains tremblantes. Un faible sourire triste se dessina sur les lèvres du vieillard.
-C’est un bon chien. Dit-il d’une voix calme. Très intelligent. Il m’a tout de suite retrouvé.
Mon frère le remercia, puis le vieillard retourna en direction de la forêt.
-Prenez garde! Lui dit mon frère. Vous avez sûrement entendu les rumeurs à propos de cette forêt. On raconte qu’elle est hantée. Et ce n’est pas des blagues!
Même s’il était de dos, on devinait que le vieil homme souriait.
-Tu sais, mon jeune, voilà maintenant un bon bout de temps que je n’ai pas sorti de cette forêt. Mais l’histoire que tu m’as racontée, je la connais. Tu parles sans doute de la vache sans tête. Tu sais, il y a bien longtemps, il y avait une ferme sur ces terres. Un homme, vivant avec sa femme et ses six enfants. Un jour, une tempête éclata. Si violente qu’elle fit déverser l’eau de la rivière sur la ferme. Il n’y resta plus rien. Que des ruines. Mais par miracle, une vache avait survécut. La l y famille pris donc tellement soin, car c’était la seule qu’il leurs restaient. Mais les fléaux ne semblaient pas s’être arrêtés là. Quelques semaines après, la famine frappa la belle famille, autrefois si riches. Ils n’eurent donc plus aucun choix. Ils durent manger la vache.


Le vieillard pris une pause dans son récit. Mon frère, lui, resta là. Il n’avait qu’une hâte, savoir la fin du récit. Le vieillard soupira. Enfin, il continua.


-Le père de la famille fut donc en charge de tuer la pauvre bête. Il l’amena donc dans un champ, avec sa vieille hache et son cheval, chargé de ramener la carcasse. Mais la vache, comme si elle avait pressentis la fin, se mit à courir. L’homme parti au trot avec son cheval, mais celui-ci se cabra et piétina sur son maître. La rage dans le corps, il se releva avec peine, pris sa hache, et l’abatis sur la pauvre bête. Il ramena le corps, mais ne retrouva plus jamais la tête. Quelques temps après, des voleurs sont venu piller les pauvres gens, pour ensuite les tuer et jeter leurs corps dans la mer. L’homme mourut donc seul, épargné de ce massacre. Maintenant, son esprit erre à la recherche de sa vache, sa seule compagnie dans cette forêt.
-Et pour la tête? Demanda mon frère.
-La tête? Seul ceux qui ont vus la vache peuvent ensuite voire la tête, étrangement encore en bonne état, après toutes ces années. Au fait, je m’appelle Marcus Comeau.
Puis, sans plus de détail, l’homme continua sa route vers la forêt. Sous les arbres, il sembla disparaître.


Mon frère courut chez nous. Comme mon grand-père était là, il lui demanda s’il avait déjà entendu parler de cet homme.
-Vois-tu, commença mon grand-père, cet homme vivait dans la forêt au fond de la rue. Il est mort en 1982.

Ce que raconte mon frère reste un mystère pour nous. Avait-il tombé endormis sous un arbre et rêvé à toute cette histoire? On ne le saura jamais...

Mais vous, verrez-vous la tête de la vache?
(Fin)






Bon, alors.. d'ou j'ai été pêcher sa? xD Bah.. il y a vraiment une tête de vache dans le fond de ma rue o_O


^__^
Revenir en haut Aller en bas
Asahi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Localisation : Bruxelles
Livre coup de coeur : étudiante
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Ma légende pour l'école (Le mystère de la vache sans tête)   Jeu 17 Jan - 20:47

Ce que je peux te dire, c'est que c'est très original ! Ca c'est sur.
J'aime bien la manière dont tu tournes tes phrases malgré quelques petites fautes de français.

Bravo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages-en-or.pureforum.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ma légende pour l'école (Le mystère de la vache sans tête)   Ven 18 Jan - 3:15

Merci ^^

Original, oui je sais, c'est tout moi xD
Revenir en haut Aller en bas
Alea

avatar

Féminin Nombre de messages : 149
Age : 24
Localisation : Quelque part dans un autre univers...
Livre coup de coeur : Harry Potter, La Moïra, Chante Luna, Survivre avec les loups, A la Croisée des Mondes...
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Ma légende pour l'école (Le mystère de la vache sans tête)   Jeu 1 Mai - 19:15

J'adore !^^ Boen écrit et comme l'a dit Asahi très originale !^^ Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mon-univers-imaginaire.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma légende pour l'école (Le mystère de la vache sans tête)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma légende pour l'école (Le mystère de la vache sans tête)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Walt Disney et la guerre (travail pour l'école)
» Goodies pour l'école
» j'hésite à acheter une machine pour l'école, help.
» mon travail pour l''école maternelle enfin terminé!
» Rechercbe papier pour page thème école

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pages en or :: Plaisir d'écrire :: Rédactions-
Sauter vers: